Le Briançonnais

Nous l’avions décidé dés le mois de juin, cet été de grimpe serait pour nous Briançonnais. Idée plutôt lumineuse car comparé aux autres destinations prisées des grimpeurs, le temps y a été tout à fait acceptable. Pour nous ce séjour a été l’occasion de découvrir beaucoup de nouvelles falaises, de grimper sur beaucoup de rochers différents, avec des gens différents et dans des styles à chaque fois nouveaux. On a au final  pas trop perfé, mais cela aura tout de même à mon sens été très enrichissant.

Les sites que nous avons visités sont dans l’ordre : Rue des masques, Ailefroide, Rocher des brumes, Tournoux et la Saume. Je vais donc vous faire une petite présentation de ces sites vous donnez mon ressenti à leur sujet et vous dire ce que nous y avons fait.

Rue des masques

Ce site qui commence à bénéficier d’une solide réputation (la preuve en est : nous y avons vu Adam Ondra) présente bien des avantages. Il est à l’ombre toute la journée, il est extrêmement facile d’y accéder l’approche variant en fonction des secteurs entre 5 et 10 minutes de marche, il y a une forte amplitude de cotations et enfin on y grimpe sur du conglomérat ce qui n’est pas si fréquent.

La rançon de ces attraits, justifiant cette gloire naissante, étant bien évidement une sur-fréquentation du site. Site qui malheureusement à mon sens ne possède que peu de variétés de voies, ces dernières ayant de plus le culot de favoriser considérablement les petits doigts fins de Marine aux gros boudins dont je suis affublé.

Au final, on aura quand même tous les 2 plutôt bien apprécié même si Marine semble s’être mieux adaptée que moi à ce style.

Voici donc une petite présentation de voies que nous avons réalisées afin de vous donner envie d’y aller (ou pas).

Dans les 7a-7b, on a plutôt bien aimé, les voies sont assez homogènes ; il faut regarder, se placer, faire beaucoup de déplacement de mains, c’est plutôt sympa. Dans ce style on peut vous proposer : « La zipette à 300000$ » 7a, « ultra moderne solitude »7a+, « gugus tube de l’année »7b.

Dans le 7c-8a, on va vous présenter que quelques voies car on a un peu souffert (surtout moi). « La « légende direct »7c+ réalisée assez rapidement par Marine, c’est de la belle escalade, pour moi les prises sont trop petites et trop traumatisantes, à conseiller pour les filles. « Tardinio direct »7c+ un peu l’anti-style de la précédente (j’y ai été pour me venger), c’est déversant, bloc et objectivement pas très beau.

Dans le plus dur, Marine a essayé « Racing in the street » 8b, voie qu’elle décrit comme assez intense et rési. Malheureusement pas assez belle pour mériter un siège.

Voilà pour le tour d’horizon de Rue des masques. Un dernier petit conseil si vous avez des tendances agoraphobes évitez absolument la période entre le mondial d’escalade de Briançon et le TAB.

Ailefroide (bloc)

Ailefroide

Ailefroide

 

Nous nous sommes rendus à Aillefroide pour faire du bloc avec une bande de copains. Etant donné que nous ne sommes pas très bloqueurs, nous nous sommes contentés de suivre la bande et nous vous donnerons donc qu’un bref aperçu de nos découvertes.

Nous avons grimpé sur 3 secteurs : Surprise, Cahute et la Plaque. Ces secteurs sont côte à côte, ils permettent un accès à pied du camping, ce qui rend l’accès super pratique. Pour la journée, il y a largement de quoi faire du 5 au 8b.

Parlons un peu bloc… On a essayé le bloc du parking à Surprise, c’est un peu patiné mais c’est quand même sympa, il y en a pour tous les niveaux car il se grimpe sous toutes les coutures. A Cahute on retiendra le bloc « fantastique » 6b super classe mais pas très dur, pour les plus forts je propose juste à côté, « les godiveaux » 8a ça à l’air sur-classe. Et enfin à la Plaque, je vous conseille « la cave » un 7a en toit pour les mecs gavés de gainage !

Ailefroide propose des blocs sympa parfois un peu expo, un crash pad est obligatoire ! Le bémol c’est la météo très capricieuse.

Rocher des brumes

Rocher des Brumes

Rocher des Brumes

Notre visite au Rocher des brumes aura été assez rapide, nous n’avons pas été réellement convaincus par ce site. Il est possible que nous n’ayons pas essayé les bonnes voies ou alors que les plus intéressantes soient dans un niveau qui n’est pas le nôtre. Je vais donc me contenter de vous dire ce que nous avons fait.

Nous nous somme échauffé dans un 7a nommé « le seigneur des agneaux ». A déconseiller vivement pour la chauf, on s’y tord les doigts dans les 3 premiers mètres puis ça déroule.

Marine a essayé ensuite un 7b répondant au nom « d’Yvan colonnette » d’autres grimpeurs que nous rencontrerons plus tard confirmeront son impression : c’est extrême pour la cotation. Ceci étant dit c’est une jolie voie.

De mon côté je suis allé dans un 8a « papapuk » bien qu’un peu bricolé c’est plutôt sympa et pas trop dur si on aime la salle et le gros devers.

Nous nous sommes arrêtés là, à ce que l’on nous a dit plus tard les voies majeures seraient « espoir karshérisé » 8a et « une arquée pour un criquet » 8c+ on vous laisse donc aller voir…

Tournoux

Tournoux

Tournoux

 

Un site dont on nous a dit du bien. C’est bien mais pas non plus majeur. Un gros point positif, c’est très frais et ventilé même en plein cœur de l’été. Un point négatif il faut faire attention au bas des voies, on est sur des vires pas toujours très plates.

On s’est échauffé dans un 7a « la Tordeuse »… faut quand même être bien dans la cote pour espérer enchaîner à vue, franchement c’est dur ! Après avoir discuté avec un local, il semblerait que les autres voies dans le même niveau soient plus faciles.

Marine c’est ensuite lancé dans un 7b+ « In to the wild » Visiblement très beau et à conseiller. Malheureusement elle le rate à vue car elle n’a pas vu un bac. Faut s’acheter des lunettes !

De mon côté j’enchaine au premier un 8a qui s’appelle « Cost of dream » c’est un peu bidouillé mais au final ça fait une belle envolée, cela donne une voie correcte.

Nous n’y avons pas grimpé mais le secteur du bas de Tournoux « marmottes en folie » semble assez intéressant, plus adapté aux familles et avec des voies plus courtes. A tester.

La Saume

La Saume

La Saume

La Saume, qui pour nous est un site majeur dans le 8a par la qualité des voies et la beauté du site, fait l’objet d’un article à part entière ICI. N’hésitez pas à y jeter un coup d’œil, je pense que cela va vous donner envie…

Pour conclure, il ne faut pas hésiter à se rendre dans le briançonnais, il y a beaucoup de chose à voir, des sites de tout niveaux dans beaucoup de styles différents. Chacun devrait pouvoir y trouver son bonheur.

One Response

Laisser un commentaire